Inscrivez-vous à la Newsletter –> Votre E-Book Offert sur l’Ancrage !
Diététique Chinoise 2

La Diététique selon la Médecine Traditionnelle Chinoise : Partie 2 

En premier lieu, la diététique chinoise fait partie des 5 grands piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise, avec l’acupuncture, le massage Tuina, la pharmacopée et le qi gong.  

Ainsi, chaque aliment va jouer un rôle précis dans le fonctionnement quotidien du corps servant de carburant, d’énergie. D’ailleurs, une mauvaise alimentation (surtout ultra transformé)  est une des causes de maladies aujourd’hui. 

Selon la MTC, chaque aliment va avoir une action spécifique selon les organes. 

Tout d’abord, la diététique chinoise classe chaque aliment en fonction de sa Saveur et sa Nature. Contrairement à la diététique occidentale (calories, lipides, glucides ou autres) 

Par contre il faut comprendre que la Saveur et la Nature des aliments sont des propriétés énergétiques interne avec des effets uniques et spécifiques sur l’organisme permettant ainsi de rétablir les déséquilibres énergétiques du corps. Comme d’ailleurs chaque chose présente dans l’Univers, comme les organes, les saisons, les éléments, les aliments peuvent être classés selon la grande théorie des 5 Mouvements (qui donnera lieu à un prochain article de blog). 

Donc commençons par comprendre….  

LA NATURE DE L’ALIMENT selon la diététique chinoise

En effet, en diététique chinoise, il faut avant tout comprendre que quand nous parlons de « Nature » d’un aliment, nous parlons de son effet thermique généré dans le corps lors de la transformation de l’aliment en énergie, comme la sensation de fraîcheur ou chaleur pendant ou après sa digestion, quel que soit la température de l’aliment ingéré. Ces aliments permettent ainsi de stimuler les fonctions vitales. 

La nature « énergétique » d’un aliment a pour fonction d’harmoniser le corps aux conditions climatiques de la saison en cours et/ou de rééquilibrer des désordres internes liés au froid ou à la chaleur.

Effectivement, il existe 4 natures : frais, froid, tiède et chaud.  

La 5e nature est considérée comme une nature neutre. C’est-à-dire que certains aliments n’ont aucun effet thermique perceptible dans le corps. Tel le riz. 

Par contre,  la nature froide n’a rien à voir avec le fait que l’aliment sorte du frigo ou soit congelé. On parle de la nature interne de celui-ci. 

Mais en effet, toute la diététique chinois ( vu dans la partie I) préconise une alimentation chaude, au wok, a la vapeur, en soupe ou autres. Pour être en phase avec l’énergie de l’estomac, le feu digestif. 

Voyons maintenant …

Les Saveurs selon la Diététique Chinoise

Ensuite, il existe 5 Saveurs de base en diététique chinoise : acide, amère, douce, piquante et salée.  

Chacune de ces saveurs est reliée à un organe sur lequel elle agit mais aussi à une saison, un élément, un mouvement. 

Ainsi  

  • Saveur Acide : Foie, Vésicule Biliaire, Bois, Printemps 
  • Saveur Amère : Cœur, Intestin Grêle, Feu, été 
  • Saveur Douce : Rate, Estomac, Terre, Intersaison 
  • Saveur Piquante : Poumon, Gros Intestin, Métal, Automne 
  • Saveur Salée : Rein, Vessie, Eau, Hiver 

Notons que pour comprendre l’importance de ses saveurs sur votre organisme, chaque Saveur a la particularité de tonifier l’organe qui lui est associé lorsque celle-ci est consommée en quantité raisonnable.  

En cas d’excès, elle peut avoir au contraire des effets délétères sur l’organe qui lui correspond en créant un déséquilibre énergétique. 

Exemple : la saveur acide de la saison du printemps qui nourrit le Foie, peut provoquer en excès des crampes et tendinites sur les muscles et tendons. 
Également, la saveur douce légèrement sucrée qui tonifie la Rate,  consommée en trop grande quantité, va déclencher une prise de poids par exemple ou provoquer des sinusites. 

 Développons donc plus précisément les 5 Saveurs  :

Saveur Acide

  • Organe : Foie et Vésicule Biliaire 
  • Saison : le printemps 
  • Mouvement/élément : Bois 
  • Effet : astringent 
  • Propriétés : 
    – Rassembler et  retenir ce qui s’échappe ( par un effet contractant) 
    – Rassemble l’énergie, le Sang, le Yin  
    – Limite les transpirations spontanées et autres échappements de liquides, Sang, énergie 

Mise en garde si consommée en excès : « blesse » les muscles et les tendons provoquant des crampes. 

Aliments à la saveur acide :  

Pourpier, tomate, haricot azuki 

Abricot, cerise, citron, coing, fraise, goyave, grenade, kiwi, kumquat, litchi, mandarine, mangue, orange, pamplemousse, pêche, pomme, prune, raisin 

Viande de cheval ou faisan 

Vinaigre 

Découvrez l’épisode complet sur la saison du Printemps :

Saveur Amère

  • Organe : Cœur et Intestin Grêle 
  • Saison : été 
  • Mouvement/élément : Feu 
  • Effet : purgation 
  • Propriétés : 
    – Élimination et drainage vers le bas de la Chaleur du corps 
    – Assèche l’Humidité 

 

Mise en garde si consommée en excès : blesse le Qi et les os .

Aliments à la saveur amère 

Asperge, céleri, chicorée, laitue, scarole 

Foie d’agneau ou de porc, foie de volaille 

Vinaigre, fleur d’oranger, alcool, thé, café 

Découvrez ici l’épisode sur la saison d’été :

Saveur Douce légèrement sucrée

  • Organe : Rate et Estomac 
  • Saison : Intersaison  
  • Mouvement/élément : Terre 
  • Effet : tonifiant 
  • Propriétés : 
    – Tonifier l’énergie, le Qi du corps 
    – Permet de relâcher les tensions (effet calmant), ainsi l’énergie se remet en mouvement lorsqu’elle est bloquée 
    – Génère les liquides organiques, associée à la Saveur acide, permettant d’apaiser la soif, de réhydrater 

Mise en garde : la Saveur douce n’est pas une saveur « sucrée », néfaste pour l’organisme si elle est consommée en excès. Elle correspond à la saveur des céréales, une fois cuite et sans ajout de sucre par exemple. 

Aliments de saveur douce légèrement sucrée 

Algues, asperge, aubergine, carotte, céleri, champignons, choux, épinard, haricot vert, patate douce, pommes de terre, potiron, lentille, potimarron, pousse de bambou. 

Avoine, blé, maïs, millet, orge, quinoa, riz, sarrasin 

Abricot, , figue, kiwi, mandarine, mangue, melon, noix de coco, orange, pastèque, pêche, poire, pomme, prune, raisin 

Amande, cacahuète, noix, pignon de pin, 

Huître, agneau, bœuf, caille, canard, lapin, porc, poulet, abats, œuf. 

Badiane, cannelle, muscade, réglisse, sésame noir, huile, miel, sucre de canne

Saveur Piquante

  • Organe : Poumon et Gros Intestin 
  • Saison : Automne 
  • Mouvement/élément : Métal 
  • Effet : extériorisant 
  • Propriétés : 
    – Disperser l’énergie et faire circuler le Sang et les liquides 
    – Favorise la transpiration, en cas de coup de froid 

Mise en garde si consommée en excès : affaiblit l’énergie 

Aliments de saveur piquante 

Ail, Céleri, céleri, fenouil, oignon, radis 

Kumquat, pistache 

Aneth, badiane, cannelle, cardamome, clou de girofle, coriandre, fleur d’oranger, gingembre, menthe, muscade, origan, piment de Cayenne, poivre noir. 

Huile de soja, alcool 

Découvrez ici l’épisode sur l’automne et son alimentation :

Saveur Salée

  • Organe : Reins 
  • Mouvement : Eau 
  • Effet : assouplissant 
  • Propriétés : 
    – Assouplir et ramollir les masses (kyste, lipome, nodosité…) 
    – Excellent purgatif au niveau des selles (constipation) 
    – Tonifie l’énergie des Reins 

Mise en garde si consommée en excès : va affaiblir les os (ostéoporose), et avoir une action défavorable sur le Cœur et les vaisseaux sanguins 

Aliments de saveur salée 

Algues, agar-agar 

Avoine, orge 

Crabe, crevettes, huître, moule, mulet, poulpe, seiche 

Viande de canard, porc, jambon, escargot 

Sauce soja, sel 

 

Découvrez ici l’épisode sur l’hiver et son alimentation :

Juste pour compléter, il est important de comprendre que saveurs et goût sont 2 notions différentes dans la diététique chinoise. 

Les Saveurs attribuées aux aliments en MTC ne sont pas affaire de goût au palais.  

Evidement que dans certains cas, les épices sont de Saveur piquante en MTC, ce qui semble évident à votre palais, mais cela l’est moins pour la pistache ou la fleur d’Oranger par exemple.  

Gardez en tête que c’est l’action thérapeutique de l’aliment qui va conditionner sa catégorisation à telle ou telle Saveur.  

C’est pour cela que le même aliment peut être rangé dans 2 saveurs différentes.  

Exemple : Un aliment dans la catégorie saveur acide, signifie selon la Mtc qu’il agit spécifiquement au niveau de l’énergie du Foie ou qu’il a un effet astringent, sans pour autant qu’il soit acide au goût de votre palais. 

Par contre, un aliment n’aura qu’une seule nature.  

En conclusion, en fonction de nos besoins et déséquilibres énergétiques , certaines saveurs sont à éviter et d’autres à privilégier. 

La diététique chinoise, l’un des 5 piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise,  amène une approche holistique de l’alimentation, en considérant les aliments comme des éléments fondamentaux de bases afin de maintenir l’équilibre et l’harmonie énergétique Qi / Yin / Yang du corps. Ainsi son but est d’améliorer notre bien-être général et notre énergie au quotidien. 

Je suis Véronique Torresin 

Mentor et Thérapeute Holistique 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *